top of page

Angelus Silesius


Médecin et poète,

ce jeune auteur de trente-trois ans (1624-1677)

entend réformer le luthéranisme officiel

dans le sens de l'intériorité et de l'expérience spirituelle profonde.

Son chef-d'œuvre est le pèlerin chérubinique

paru en 2007 aux éditions du Cerf

dans la collection Sagesse,

traduit de l'allemand par Camille Jordens.

Le pèlerin chérubinique se présente

comme un recueil de pensées méditatives

pour le pèlerin qui cherche le Ciel...

Quelques extraits...


I.1. "Pur comme l'or le plus fin rigide comme un roc transparent comme le cristal tel doit être ton cœur."


I.11. "Dieu est en moi le feu

et moi en Lui la lumière rayonnante."


I.21. "Dieu ne donne rien à personne,

c'est Lui-même qu'il met à la disposition

de tous."


I.27. "En mourant mille fois,

essaie d'acquérir mille vies

au travers de la Vérité même."


I.30-31. "Je ne crois à nulle mort :

que je meure à toute heure

du jour, chaque fois j'ai

trouvé une vie meilleure...

Je meurs et vis pour Dieu ;

si je veux vivre éternellement

en Lui, je me dois

éternellement de rendre

l'esprit pour Lui."


I.48. "Dieu s'offre Lui-même en

sacrifice ; quant à moi je

suis à chaque instant son

Temple, son Autel, son prie-Dieu

si je suis quiétude."


I.51. "Rester immobile dans

une égalité d'âme face

au bonheur, à la douleur, aux

affres de la vie, c'est désormais

être proche de l'équanimité

divine."


I.55. "Tu n'as pas à crier vers Dieu,

la source jaillissante est en toi.

Si tu ne bouches l'issue, elle flue et flue."


I.58. "Si tu cherches en Dieu la paix, tu n'es

pas encore dans la vérité. Tu te cherches,

et non Lui. Tu n'es pas encore fils mais

esclave."


I.59. "Dieu est le pauvre des pauvres.

Il se tient là tout nu et libre. Aussi est-ce

à juste titre que j'affirme que la pauvreté

est divine."


I.76. "Dieu est repos éternel, Il ne cherche

rien, Il ne désire rien. Si de même tu ne

désires rien, tu es comme Dieu."


I.81. "Si tu es né de Dieu, Dieu fleurit en toi,

et Sa divinité est ta sève, ton ornement."


I.82. "Arrête-toi ! Où cours-tu ?

Le Ciel est en toi ! Si tu cherches Dieu

ailleurs , tu Le manques à tous les coups."


I.87. "Pourquoi martyriser le minéral ?

Seule la pierre d'angle recèle en elle santé,

or et toutes sciences."

(pierre angulaire = le Christ pierre d'angle

de l'édifice spirituel)


I.90. "La divinité est ma sève : ce qui de moi

verdoie et fleurit est Son Saint-Esprit par qui

s'opère la poussée."


I.99. "Je m'abandonne tout entier à Dieu.

Permet-il que je souffre, je Lui sourirai,

comme quand Il me comblera de Sa joie."


I.101. "Quel miracle... Le Christ est autant

agneau que berger, quand en mon âme Dieu

se fait homme."


I.121. "Veux tu capter la rosée perlée de noble

divinité ? Reste sans relâche attaché à Son

humanité."


I.123. "La tourterelle gémit d'avoir perdu son

compagnon, et Dieu de te voir préférer à Lui

la mort."


I.133. "On n'atteint pas le paradis désarmé.

Veux tu y aller, il te faut traverser et feu et glaive."


I.144 "Qu'imagines-tu donc ? De pouvoir compter

la foule des étoiles ? Seul le Créateur peut les

compter toutes."


I.153. "Si tu ne deviens pas enfant, jamais tu

n'entreras où sont les enfants de Dieu, la porte

est bien trop petite."


I.185. "Tu n'es pas dans l'espace, c'est l'espace

qui est en toi. Jette-le hors de toi, et voici déjà

l'éternité."


I.193. "La créature est plus en Dieu qu'en

elle-même; qu'elle dépérisse, elle subsiste en

Lui à jamais."


I.199. "Va là où tu ne peux, vois où voir ne peux ;

entends où rien ne retentit ni bruit :

tu es où parle Dieu."


I.200 "Vraiment, Dieu n'est rien de créé, et s'Il

est quelque chose, ce n'est qu'en moi, lorsqu'Il

me choisit pour Lui."


I.212 "Dieu est ce qu'Il est et je suis ce que

je suis. Connaître à fond l'un des deux, c'est

me connaître et Lui aussi."


I.216 "Dieu est mon esprit, mon sang, ma chair

et mes os. Comment ne serais-je pas avec Lui

déifié de part en part ?" I.237 "Veux tu savoir en quoi consiste la prière

authentique ? Entre en toi-même et demande

l'Esprit de Dieu."


I.265 "Quel dommage, qu'à l'instar des oiseaux

des bois, nous les hommes, nous ne chantions

de tout cœur chacun sa note."


I.266 "Je sais le rossignol ne blâme pas la note

du coucou, mais toi, si je ne chante comme toi,

tu m'humilies."


I.279 "Avec ton ego tu cherches tantôt ceci

tantôt cela. Laisse donc faire Dieu selon Sa

volonté."


I.291 "Je ne m'étonne pas de ce que le juste

pousse comme un palmier (cf Psaume 92).

mais plutôt de ce qu'il trouve encore de l'espace."


I. 298 "Ami chrétien, où cours-tu ? Le Ciel est

en toi ! Pourquoi donc le chercher d'abord à la

porte d'un autre ?"


II.1 "Craindre Dieu est excellent. L'aimer

encore mieux. Mais au dessus de tout, la grâce

de se voir emporté en Lui, au delà même de

l'amour."


II.2 "L'amour est un aimant qui m'attire en Dieu."


II.5 "La lumière n'est pas Dieu même.

La lumière est le vêtement de Dieu."


II.22 "L'homme qui n'élève son esprit au dessus

de lui-même, ne peut vivre sa condition d'homme."


II.30 "Homme, retourne à ton essence. Car quand

passe le monde, disparaissent les accidents ;

l'essence, elle, seule subsiste."


II.41 "Si tu donnes ton cœur à Dieu, Il te donne

le sien en retour. Tu t'élèves, Il s'abaisse."


II,49 "Dieu boit le lait de la Vierge Marie, et

montre clairement par là, que l'authentique

virginité lui est boisson et rafraîchissement."


II,102 "Je dois être enceint de Dieu ; son Esprit

doit planer sur moi et réellement donner vie

à Dieu dans mon être humain."


II, 106 "Dilate ton cœur, Dieu y entrera ; tu dois

être son royaume, Lui veut être ton Roi."


II, 120 "SI Tu tends vers la divinisation, tu bois

et manges Dieu, et c'est vrai dans chaque bouchée

de pain."


II, 129 "L'animal se révèle par l'espèce, l'homme

par la raison, l'ange par la contemplation, Dieu

par l'Essence."


II, 140 "Rien plus que l'anéantissement est

dépassement de toi ; l'être le plus anéanti est aussi

le plus divin."


II, 161 "L'esprit de mon esprit, l'essence de mon

essence, voilà ce que je me suis choisi comme

demeure."


II, 181 "Le pécheur ne voit pas : plus il court

et galope à l'intérieur de son ego, plus il s'aveugle."


II, 207 "Ce n'est pas toi qui vis, car l'état de

créature est déjà mort; la vie qui en toi te fait vivre,

c'est Dieu."


II, 213 "Je raffole de deux morts : hors et en !

Hors de Babel et hors de moi ; en Dieu et en Jésus."


II, 242 "Qui est établi au centre,

et se rit des railleries et se moque des avanies.

Celui-là est Jérusalem,

Cité royale, trône du Roi !"


II, 249 "ô Homme enveloppe-toi de Dieu ;

je te le jure, le diable ne te voit pas !"


II, 253 "Si tu assumes le rejet, le mépris, l'esquive,

la fuite, tu peux hardiment partir en campagne

avec Dieu..."


III, 4 "On déposa Dieu sur la paille quand Il

devint homme..."


III, 16 "C'est pour moi que Dieu devint enfant

dans le sein d'une vierge, afin que pour Lui

je devienne Dieu et que je croisse à Sa dimension

et à Sa ressemblance..."


III, 38 "La plaie que pour moi mon Dieu reçoit

au cœur, suscite le don de son Sang et de son

eau ; Si j'en bois tout mon soûl, mes plaies auront

leur vraie baume et leur meilleure potion."


III, 48 "Je ne connais que trois jours : hier,

aujourd'hui et demain; mais quand hier est enfoui

dans aujourd'hui et maintenant, quand demain est

efface, je vis un jour semblable à celui qu'avant

d'être, je vivais en Dieu..."


III, 67 "Bernard de Clairvaux, puisque ton cœur

s'accorde avec ta bouche, il ne peut être que Jésus

et rien de plus..."


III, 86 "Chrétien, si sans te flétrir, tu fleuris comme

une rose, dans la souffrance, la croix

et le tourment : heureux es tu !"


III, 112 "Un cœur auquel suffisent l'espace

et le temps ne fait pas droit à la démesure

de sa nature..."


III, 130 "La boisson que le Seigneur préfère,

c'est l'eau de mes yeux que l'amour secrète..."


III, 163 "On naît de Dieu ; on meurt en Christ,

et dans l'Esprit, on se met à vivre..."


III, 228 "L'âme a deux yeux : l'un regarde dans

le temps; l'autre est tourné vers l'éternité."


IV, 9 "L'Indicible qu'on appelle Dieu, se laisse

dire et connaître en une seule Parole..."


IV, 48 "J'ai choisis la croix plutôt que tout

trésor ; elle est la charrue de mon corps et

l'ancre de mon âme."


IV, 62 "Dieu le Père est le point. De Lui

procède le Fils, la ligne. Dieu l'Esprit est des deux,

la surface et le couronnement. "


IV, 97 "J'ai en moi le désir du Ciel mais aussi

l'amour de la terre : car sur cette terre, je puis

me rapprocher de Dieu."


IV, 114 "Aie confiance en Dieu : le dragon

est facile à vaincre ! Un simple Agneau ne

l'a t-il pas abattu et ligoté ?"


IV, 194 "Le travail de prédilection de Dieu,

c'est de pouvoir engendrer son Fils en toi..."


IV, 217 "L'esprit constamment axé sur Dieu

reçoit en Lui sans discontinuer, l'éternelle Lumière."


V, 22 "La chasteté est une serrure que nul ne

peut ouvrir. Ce qu'elle est intérieurement, nul

étranger ne peut le savoir..."


V, 41 "Plus tu connaîtras Dieu,

plus tu conviendras que moins il t'es possible

de Lui donner un nom..."


V, 49 "Ne t'élève pas trop haut, ne te vante

de rien ; la plus belle sagesse est de n'être trop sage."


V, 57 "A tout instant Dieu te laisse entrer au Ciel.

Il ne dépend que de toi d'être bienheureux..."


V, 80 "Un pauvre en esprit possède plus que tous

les riches réunis..."


V, 91 "Quand Dieu créa le monde, en quelle

année était-ce ? En nulle autre que la première

de Son Etre originel..."


V, 107 "Le Messie est aujourd'hui, hier

et demain, et pour l'éternité, à la fois découvert

et caché..."


V, 111 "Si tu ne vis en Dieu, dusses-tu vivre

mille ans, ce serait autant d'années que tu serais

mort..."


V, 144 "Prends garde à toi ; si tu te charges

de ton moi, tu te feras plus de tort

que mille démons..."


V, 159 "La Passion du Christ n'a pas pris fin

sur la croix : Il souffre encore maintenant, de jour

et de nuit..."


V, 168 "Nourris si tu veux et habille mille pauvres,

si tu ne confesses pas ton péché, tu n'as pas fait

le bien !"


V, 219 "Ne sois pas seulement homme : il faut

atteindre la cime ! Dans la maison de Dieu, seuls

seront admis les Dieux !"


V, 231 "Ne te détourne pas de Dieu même si tu

te sens misérable... Qui L'aime de tout cœur,

L'aime jusque dans la souffrance..."


V, 243 "La nature de Dieu est l'amour : Il ne peut

faire autrement ! Si tu veux être Dieu,

aime à chaque moment."


V, 256 "Quand tu sors de Sodome, ton salut

tient à ceci : que tu ne regardes pas en arrière..."


V, 267 "Dans les écoles de ce monde, Dieu

n'est que simplement décrit,; à l'école

de l'Esprit-Saint, on apprend à L'aimer

et à Le contempler....'


V, 281 "L'amour mondain par définition penche

vers les bas. Le propre de l'amour divin

est de s'élever."


V, 320 "Le Chemin le plus direct vers Dieu passe

par la porte de l'amour,; le chemin du savoir te fait

avancer bien lentement..."


VI, 17 "Plus une personne trouve son bonheur

dans les honneurs et les biens de ce monde,

moins elle a le cœur à s'occuper

des choses éternelles..."


VI, 31 "Redresse toi donc ! Comment Dieu te

soulèverait-Il si tu restes de toutes tes forces

collé à la poussière ?"


VI, 93 "L'avare est un fou ! Il amasse ce qui

périt... Celui qui se montre généreux est un sage :

il recherche ce qui dure..."


V, 137 "Tu ne veux pas devenir saint,

mais en même temps tu prétends entrer au Ciel !

Crétin ! On n'y admet que les saints !"


V, 158 "Le cœur est le canon de notre fusil,

l'amour la poudre et le plomb. L'amorce, la

bonne volonté ! Appuie sur la gâchette,

tu toucheras Dieu !


ITE MISSA EST !

C'est ici que tout est dit !




Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page