top of page

Le mystère de l'Ascension est à regarder

en tenant compte des deux natures du Christ,

humaine et divine,

unifiées dans Sa personne...






Ascension Année A



1


Ce n'est pas si étonnant que le Christ

HOMME et DIEU,

qui, ressuscité, mangea du pain et du poisson

à plusieurs reprises avec ses Apôtres,

traversa les cloisons des maisons

lorsque les portes étaient verrouillées,

chemina plusieurs kilomètres

sans être reconnu par les

disciples qui se rendaient à Emmaüs,

ait pu finalement rejoindre

le monde éternel qui était aussi le sien !


L’ Ascension du Christ n’est pas

un voyage dans l’espace !


La double nature humaine et divine

du Christ,

Lui donne d'accomplir des choses inouïes !

Et ce n'est pas parce que ces choses

sont difficilement représentables humainement,

qu'elles ne sont pas réelles !


Avec le Fils qui est descendu "du Ciel" ,

la nature humaine est définitivement associée

au dessein du Dieu trois fois saint !


Avec le Christ qui est remonté "au Ciel",

l'être humain est entré définitivement

dans la Vie éternelle :

la personne humaine trouve alors

sa vraie place en Dieu !

C'est cela la conséquence pour nous,

du mystère des deux natures du Christ,

unifiées en une même personne,

le Christ Sauveur !


Ce « ciel » ne désigne pas

un lieu géographique mais

la réalité du Ciel comme celle de la terre,

indique que le Christ est aussi bien chez Lui

sur les chemins de Palestine

que dans le sein du Père,

aussi bien chez Lui

dans le temps limité des humains

que dans l'éternité trinitaire...

Car Il est homme et Dieu !



2


Une conséquence

de l'Ascension du Christ : nous sommes

effectivement destinés "au Ciel !"


Nous nous élevons vers "le Ciel",

chaque fois que nous cherchons

ardemment en cette vie,

les occasions d'une communion

personnelle avec Jésus-Christ !

L'Ascension du Christ

nous révèle notre destinée essentielle :

la communion profonde avec Dieu par Jésus

qui est déjà possible,

malgré toutes les contradictions

qui nous dissuadent d'y prétendre

sous prétexte que les choses

soient en ce monde, nécessairement mélangées !


Il s'agit pour nous de vivre ici

comme étant déjà destinés à "là-bas" !

Et ceci est la source de notre Paix,

de notre Joie, de notre Espérance

et de notre sourire !



Jésus l'Envoyé de la Trinité,

est bien de là-bas ou de là-Haut,

mais Il a voulu grandir chez nous, ici !

Il a marché ici et s'est ensuite

élevé jusque là-bas !


Nous, nous vivons ici,

mais nous sommes également créés

et d’abord faits "pour là-bas" !


Quelle merveille que ce Mystère de foi,

qui se lit dans les deux sens :

un sens qui s'applique à l'homme

et un sens qui s'applique à Dieu...



3


La fête de ce Jour

nous convie également

à renforcer notre foi

dans la présence de Jésus au cœur

de notre histoire :

la nôtre, personnelle, celle de notre monde

et plus fondamentalement

notre Histoire sainte !


Non pas que Dieu bénisse et approuve

tous les errements de l'histoire humaine !

Il en prend néanmoins le risque !


Quand le Dieu de Jésus-Christ

qui n'est pas une divinité païenne

fabriquée et inconnaissable,

s'incarne en ce monde

dans la personne même d'un homme,

c'est le Dieu révélé qui nous dit

combien Il est présent au milieu de nous !



Quand Il vient "pour notre Salut"

c'est encore le Fils, HOMME et DIEU,

qui prend la personne humaine

sur la monture de Sa Croix

afin de la ramener à l'Auberge,

c'est-à-dire à la Maison paternelle,

à la "Maison du Ciel" !


Dieu n'est donc pas étranger à notre vie !

En Jésus, Il est même venu pour nous !

En Jésus, Il "nous fait remonter" avec Lui,

pour que nous soyons comme chez nous

chez Lui !



Ainsi donc,

nous élever habituellement en Dieu,

dans une "tension" quotidienne,

(car c'est une lutte permanente en ce monde)

tout en restant bien incarnés,

voilà notre vocation essentielle !


Notre séjour terrestre est un bref passage !

Fut un temps, nous étions dans le sein du Père.

Fut un temps, nous étions

dans le sein de notre mère.

Viendra un temps où nous rejoindrons

notre destinée originelle : l'éternité,

dans le "sein" de Notre Père éternel !


Une conscience plus affinée de tout cela,

devrait bien déterminer notre manière

de vivre ici notre passage de la terre au Ciel...


De cette terre, nous n'emporterons rien,

sauf la certitude d'être destinés à vivre

éternellement en Dieu !

Et cette conviction devrait être la source

permanente de notre Paix intérieure,

de notre Joie, de notre Espérance

et même de notre sourire au quotidien !


Comentarios


bottom of page