top of page

Méditations pour l'Année A

Méditations pour l'Année B

Méditations pour l'Année C


Lazare de Béthanie !




5ème Dimanche de Carême A


Ce qui a toujours caractérisé dans l'histoire,

la légitimité d'un chef et d'un(e) responsable

humble et mature, digne d'exercer vraiment

une charge d'autorité avec et pour les autres,

c'est la magnanimité ;

une belle qualité, précieuse,

alchimie affinée

entre l'adéquation du ton utilisé,

à la réalité d'une situation rencontrée,

(aussi difficile soit-elle),

et la perception de ce que sont

effectivement les personnes auxquelles

on prétend s'adresser...

Peut-être est-ce

tout simplement le bon sens...

Celui de l'expérience humaine...


Jésus le Fils de Dieu,

homme et Dieu dans la perfection humaine,

a immédiatement perçu le besoin

des deux sœurs de Béthanie.

Non seulement Il l'a anticipé

mais lui a donné un sens plus grand et plus noble

encore que la stricte requête

qui consistait à Lui reprocher la mort

de leur frère...

Jésus n'a jamais été à distance

de la souffrance des autres ;

Il l'a toujours prise en compte et soulagée,

afin d'aller encore plus loin dans sa résolution !



"Lazaros", Lazare,

(de l'hébreu qui signifie "Dieu a aidé"),

va permettre à Jésus

de se révéler comme un homme véritable certes,

et jamais insensible à la peine des autres,

un homme

qui pleure sur un ami récemment mort,

mais un Dieu également,

qui entend redonner la Vie aux hommes...


Marthe et Marie ont une demande

à court terme...

Jésus ne les accable et ne se moque

pas d'elles pour autant !

Il saisit la limite de la demande humaine

afin qu'en la résolvant avec elles,

il puisse élargir la perspective des demandeuses !


Voila la pédagogie de l'homme-Dieu

à laquelle devrait tendre

toute personne déclarant

faire profession d'aider et de servir les autres...


+


Mais à propos,

qu'est donc devenu Lazare

après sa résurrection ?

Les églises orthodoxes orientales

nous enseignent qu'avec ses sœurs,

Marie et Marthe,

ils ont quitté la Judée et se sont rendus à Chypre...

Lazare y est devenu

le premier évêque de Kition,

(Κίτιον, une cité de la côte sud-est

de l'île de Chypre,

actuellement Larnaca).

Il serait mort de cause naturelle en 63,

quelques trente ans

après sa résurrection par Jésus,

(selon saint Epiphane de Salamine au IVème.)



+


Mais dans Sa pédagogie supérieure

d'homme-Dieu

et à la fois proche des personnes humaines

telles qu'elles sont,

Jésus n'avait-il pas une intention

plus fine encore ?

"Déliez-le et laissez-le aller..."

Jésus libère physiquement Lazare

de la mort !

Jésus libère moralement Marthe et Marie

de leur peine !


La pédagogie de l'Homme-Dieu

ne consiste pas à emprisonner les personnes

mais plutôt à les libérer !



C'est pour cela que Jésus est célèbre !

C'est pour cela que Jésus est aimé !

C'est pour cela que Jésus est cru !



bottom of page