top of page





3ème Dimanche de Pâques B



La force du témoignage exact et explicite…

 

 

La qualité et la beauté de notre foi

explicitement catholique,

reposent essentiellement sur le témoignage

que Jésus rend à Son Père

et sur le témoignage historique

que les Apôtres rendent à Jésus Lui-même,

présent physiquement ou non,

au su et au vu de tous !



En ce troisième dimanche de Pâques

(Année B),

peu après l’épisode du Chemin d’Emmaüs,

(Saint Luc 24, 35-48),

Jésus se fait de nouveau reconnaître

de Ses Apôtres.


Plus exactement, Il ne leur dit pas

simplement  « c’est bien Moi ! »,

mais Il leur dit très précisément et dans la langue

qui est la sienne : "Oui, Je Suis Moi-Même ! ",

c’est-à-dire "Je suis Celui qui suis

et qui n’ai jamais cessé d’être !"

Et ce faisant, l’Homme-Dieu ressuscité

mangea devant eux une part de poisson,

pour bien leur manifester qu’Il n’était pas

un fantôme !

 

 

Au Livre des Actes des Apôtres,

rédigé par Saint Luc,

(Actes 3)

Saint Pierre fit un discours mémorable

qui révèle la finesse et le courage

de cet homme, choisi

pour conduire les Apôtres.

Les termes de son discours sont rapportés ainsi :

« Convertissez-vous et repentez-vous »

car vous avez tué le Prince de la Vie... ,

Mais la signification exacte,

traduite du grec est :

« vous avez tué Celui-là même

qui est à l’origine de la Vie »,

(τὸν δὲ ἀρχηγὸν τῆς ζωῆς ἀπεκτείνατε)

ou encore :

"vous avez tué l'initiateur même de la Vie !"

 (Actes 3, 15)

 


Ces précisions dans leur exactitude,

sont importantes au titre de la vérité bien-sur,

mais également au double titre

des difficultés que nous rencontrons

aujourd'hui pour attester précisément

de la conception chrétienne de la Vie,

dès ses commencements

et au moment de son déclin... !




De tout cela dit Jésus,

c'est « à vous d’en être les témoins »,

mais dans le texte grec Il dit plus exactement :

« Vous en êtes ici témoins »;

s’entend, dès le moment même

je témoigne devant vous

de Qui Je suis, vous entrez dans la

vérité de Mon témoignage véridique...

(St Luc 24, 48)

 


  

La qualité de notre témoignage de foi,

sa précision quant au contenu

et sa conviction, quant à l'attestation,

constituent le relais humainement nécessaire

par lequel le Christ a voulu passer

pour atteindre les intelligences

et les cœurs humains de l'époque où nous vivons !

L'exactitude des références

sur lesquelles reposent la vérité

de notre assentiment de foi

est donc tout à fait essentielle !



 

 "Vous en êtes témoins !"

(St Luc 24, 48)

Il faut noter

que le mot "témoin" dans la langue de Jésus,

(μάρτυς - martus) signifie aussi et surtout "martyr"...

Vous en êtes donc témoins jusqu'à

l'offrande de votre propre vie, s'il le fallait !


 

Jésus conclut cet évangile en leur

promettant l’Esprit-Saint qui,

s’ils  Lui sont soumis,

leur permettra et de comprendre

ce qui s’est passé,

et d’en témoigner aussi explicitement

que précisément :

« Moi J’envoie la Promesse

de Mon Père sur vous ! »

(St Luc 24, 49)

 


+



Qu’en est-il alors de notre témoignage

explicite et précis,

pour que Jésus soit connu aujourd'hui

sur la base de la façon dont Il s'est

fait reconnaître hier  ?

En effet, la reconnaissance

de Qui est précisément Jésus par Ses Apôtres,

a rendu possible la connaissance par nous aujourd'hui,

de Qui Il est véritablement et vraiment !



Aussi, l'effort de vérification constante

de nos sources, auprès de quelqu'un qui les étudie

et qui peut nous les communiquer,

est-il un gage de sérieux

quant à la qualité de notre propre témoignage

et au titre de ce qui est vraiment vrai !


Le contenu de l'acte de foi n'est pas approximatif !


コメント


bottom of page