top of page


2ème Dimanche T.O.

Voici "l'Agneau de Dieu..."

Savoir vraiment qui est Jésus

non pas intellectuellement

seulement, mais spirituellement,

expérimentalement, intérieurement

est bien l'enjeu et l'enseignement

de toute la Liturgie

de ce Deuxième Dimanche de l'Année A !


C'est Jean Baptiste qui présente

Jésus comme l'Agneau,

l'Agneau de Dieu vainqueur des péchés....

Et Saint Jean, de même

en son Apocalypse...


Que veulent-ils donc nous dire ?




1


"Voici l'Agneau de Dieu qui enlève

les péchés du monde..."

nous dit Jean le Baptiste...



Jésus en tant que ce qu'Il est vraiment,

répond en effet, à la question

qu'Isaac avait posé à son père Abraham :

"Où est l'Agneau pour le Sacrifice ? "

Et Abraham répondit :

"C'est Dieu qui y pourvoira !"

(Gn 22, 7-8)



C'est en réalité Jean Baptiste

qui va répondre à la question d'Isaac

en désignant Jésus

comme l'Agneau de Dieu,

le seul capable de satisfaire

à la rémission des péchés

et pour Dieu et pour les hommes...



Souvenons-nous de l'Annonce faite à Joseph

(Mt 1)...

L'ange dit à Joseph :

"C'est Lui qui sauvera son peuple de ses péchés"

(en hébreu : je prends sur moi les péchés

pour les enlever du monde...)



Jean Baptiste dit d'ailleurs deux fois de suite

en parlant de Jésus :

"Et moi .... Je ne le connaissais pas..." (Mt 1,33-35)

Jean Baptiste était pourtant

le cousin de Jésus...

Ne pas Le connaître

veut dire au sens biblique :

"Et moi je n'avais pas conscience que Jésus

était tout cela !"

C'est à travers son Baptême

et un regard de foi que Jean le Baptiste

va comprendre qui est vraiment Jésus...




2


Mais de quel (s) péché (s)

l'Agneau vainqueur vient-il nous débarrasser ?

Quel (s) péché (s) vient-il enlever ?


Comme le dit toute la Bible

et Saint Paul tout particulièrement,

l'Agneau véritable vient réparer

en nous les dégâts du péché originel !

Savons-nous encore ce qu'est le péché originel,

ses conséquences sur nos vies

et nos personnalités ?

C'est le refus ancestral de Dieu

dont nous portons la trace malgré nous

et qui nous colle à la peau,

que nous soyons d'ailleurs croyants ou non !

Ce refus historique de Dieu

qui nous a profondément

marqués et dont nous n'avons

souvent même pas conscience !

Par l'Agneau,

c'est l'obéissance du Fils qui vient

réparer la désobéissance des hommes,

ancestrale et actuelle,

à la Loi de Dieu.


Puis c'est l'Agneau de Dieu,

le Seul,

qui vient nous donner la grâce

et la force de reconnaître nos péchés

pour en êtres absous,

afin de nous retrouver comme

le dit très bien Saint Paul, "justifiés en Lui",

c'est-à-dire rendus d'injustes que nous étions

à justes que nous pouvons être

par son pardon !




3



Jésus l'Agneau est le Serviteur de notre Salut,

c'est-à-dire de notre changement

de notre transformation salutaire

en Dieu et pour Dieu !


L’Évangile de l'Agneau conduit

toute personne de bonne volonté,

dans son Chemin de conversion au Christ

par Son Eglise,

à une reprogrammation

de sa façon de vivre ,

à un changement de logique dans son maintien,

à une ouverture volontaire de tout son être

à la transcendance de Dieu, par le Christ

et par Son Eglise.

Si nous ne consentons pas à cela,

nous n'accueillons pas vraiment

l'Agneau de Dieu pour ce qu'Il est !


Comme Jean Baptiste avant

sa conversion intérieure :

nous ne connaissons alors pas encore le Christ,

tout ce qu'est vraiment le Christ,

mais nous risquons seulement de vivre

dans "l'idée du Christ" !





Jésus est le Premier de tous les vivants !

Le Premier des vivants

dans le Livre de l'Apocalypse de Saint Jean

(Chapitre 22)

nous dit : "Viens...Viens !"


Viens, laisse-toi entraîner à la vraie conversion,

laisse entrer en toi le seul Salut qui soit,

et convertis-toi à ce que seul l'Agneau de Dieu

peut réaliser en Toi !



Lui seul est l'Agneau de ton Salut !

Il ne t'offrira pas

un salut terrestre mais un salut éternel,

un salut qui se joue certes, sur la terre,

car c'est maintenant

qu'il faut L'accueillir totalement ...

...Et te convertir à ce que Lui, le Seul,

peut réaliser en Toi pour entrer vraiment

dans la dimension du Dieu de Jésus-Christ !



C'est bien ce que l'Ange avait dit à Saint Joseph :

"C'est Lui qui sauvera son peuple de ses péchés..."

(Mt 1)


La foi catholique, c'est l'obéissance

totale de nos vies à l'Agneau vainqueur,

qui vient nous recréer en vue de l'Eternité !


Etre sauvé dit Saint Bernard,

c'est consentir à se convertir en Lui ,

à convertir tout notre être

à l'Agneau vainqueur

de toutes nos résistances humaines,

celles qui retarderaient

notre retournement en Dieu

qui est notre seule vraie Libération !


La seule chose qu'il faille surtout

réussir en cette vie !

En vue de la seconde, l'Eternelle !

Comentarios


bottom of page